Report : L’Animalerie @ Foyer de l’INSA

Vendredi 18 mars 2015

 

 

Sorti courant avril 2015, le dernier projet de Lucio Bukowski, Anton Serra et Oster Lapwass, a répondu à toutes ses attentes : 15 morceaux, des textes de haut vol, et des instrus variées qui vous clouent le bec. Il ne restait plus qu’à voir comment les trois compères lyonnais de L’Animalerie allaient le défendre sur scène.

(Lire la suite…)

Report : Vald @ Antipode (Urbaines)

Vendredi 4 mars 2015

 

On s’est fait Vald, l’un des nouveaux trublions du rap fançais, dans le cadre de la soirée Sabotage #2 du festival Urbaines ! 

 

Les gens de l’Antipode et du festival, ils nous ont dit bonjour, ils étaient gentils et foutrement bien organisés. Durant les divers évènements de la 7e édition, ils ont été discret, donnant la sensation que tout se déroulait naturellement. Ce soir, on s’est planté dans la fosse et on a bien bougé.

 

Vald à l'Antipode

  (Lire la suite…)

Report : Demi-Portion @ Antipode (Urbaines)

Samedi 27 février 2015

 

Un an après avoir sorti son troisième album Dragon Rash, Demi-Portion revenait à Rennes le 27 février sur la scène de l’Antipode dans le cadre d’Urbaines, après être passé à La Cité en mars dernier. Autant dire que le gaillard sétois ne chôme pas et enchaîne les dates depuis plusieurs mois. Il ne devrait d’ailleurs pas tarder à lâcher la date de son prochain projet. Hyperactif sur les réseaux sociaux, Rachid Daif sort régulièrement des freestyles « 2Chezmoi », et les jouent aussi sur scène.

 

Demi Portion @ Antipode - Urbaines

(Lire la suite…)

Report – OX Absolut Company @ UBU

Il est 3h du matin, Alejandro Paz laisse la place à La MVerte, en douceur. Le public est trempé, il fait chaud à mourir. Comme à son habitude, le dancefloor est plein à craquer, et il est difficile de danser sans se gêner les uns les autres.

 

OX - Absolut Company - Romain Tardy

Crédit photo : Boby

 

Assurément, la proposition lumineuse de Romain Tardy attire les foules de curieux. Hélas, il est compliqué d’en profiter. La salle de l’UBU formant un « L », une bonne partie du public s’est vue reléguée sur le coté, dont l’angle masquait puissance de la prestation scénique.

Pourtant le projet proposé est intéressant. Mêlant mapping, déplacement cinétiques et Vjing, l’oeuvre de Romain Tardy remplit formidablement l’espace de la scène. Cet enrichissement est tout à fait bienvenu, tant les sets de techno ont tendances à se ressembler maintenant.

 

OX - Absolut Company - Romain Tardy

Crédit photo : Boby

 

On a cependant du mal à voir l’aspect exceptionnel de OX.

Difficile de se rendre compte de l’intelligence de l’installation. Nous n’avons pas eu l’impression que la machine ressentait véritablement la musique. Visuellement en tout cas, pour nous l’oeuvre ne fait qu’analyser les fréquences et les temps forts d’une track, et non sans accros : car par moment il nous a parut que le visuel manquait de synchronisation ou de cohérence avec la musique.

 

OX - Absolut Company - Romain Tardy

Crédit photo : Boby

 

L’originalité et la diversité des effets proposés par OX en font tout de même une prestation qui – avec quelques ajustements (soulignons que l’UBU était la première date de la tournée) - permettra d’ajouter une nouvelle dimension plus immersive à une soirée électro, où la place du DJ se fait plus discrète pour laisser la place aux émotions véhiculées par la musique et mises en valeur par le visuel : un concept dont nous sommes demandeurs tant les soirées actuelles se basent trop souvent sur l’unique argument d’un DJ à la mode.

 

OX - Absolut Company - Romain Tardy

Crédit photo : Boby

 

Pour aller plus loin : lisez notre interview de Romain Tardy ici !

 

Corentin Kieffer

Report – Odezenne @ Antipode

 

Trois ans. Depuis trois ans, à chaque soirée, l’un de nous entame « Tu pu du cu« . C’est vous dire combien l’attente fut particulière depuis l’annonce de leur passage à l’Antipode MJC de Cleunay. Et on en a pas loupé une miette. 

 

Révisions des classiques à l’appart avec les copains, on finit rapidement à vingt. J’ai pas dis à jeun. Deux petits chatons fraichement débarqués observent la scène. 21h, top départ. Devant la salle, ambiance bière-clope détendue. Rien qui ne laisse présager de l’importance symbolique de ce concert. Premier live de leur tournée d’hiver après un passage au festival des Inrocks à la Cigale, date de sortie de leur 3e album et début d’une reconnaissance artistique qui risque d’exploser prochainement au grand jour. Car pour l’instant, on avait l’impression que l’indépendance voulue du groupe les cantonnait à un public plus restreint.

  (Lire la suite…)