Focus sur le Festival Mythos

Par Noé, le 14 avril 2014 

mythos

Le festival Mythos est de retour cette année avec une affiche plus que conséquente (55 artistes pour les 6 jours). Vous verrez ici des comédiens, musiciens, chanteurs, poètes, metteurs en scène dont le point commun est l’amour des mots qui guide ce festival des arts de la parole depuis maintenant 18 ans. Si cela vous semble abstrait, je vous propose de jeter un œil à la programmation qui s’étalera du 15 au 21 avril dans notre chère ville de Rennes. (Lire la suite…)

Report : Soirée Equinox à Quimperlé

Par Adrien, le 8 avril 2014

  

Mercredi 21 mars @ Equalizer, Quimperlé

 

 

 

Vendredi soir le soleil se couche sur la ville de Rennes, un nouveau week-end s’annonce. Cette fois ci, ce n’est pas vers la rue de la Soif que nous allons nous diriger mais vers Quimperlé. L’association Equinox y organise une soirée techno / trance pour fêter l’arrivée du printemps. 

 

 

Equinox-1

 

Cela faisait un bon moment que l’on n’avait plus entendu parler de cette association de la scène free party morbihannaise, qui fut très active il y’a quelques années. Certains se souviendront de leur façade au multison du 56 en 2011 ou encore qu’une partie de la team Equinox est à l’origine des deux éditions du festival Wisdom. En tout cas, nous n’allions pas manquer le retour sur scène de l’asso.

(Lire la suite…)

Report : Inauguration du festival Dooinit

Par Yann, le 2 avril 2014

  

 

Lundi 1er avril @ Institut Américain

  

Du 1 au 6 avril se déroule un peu partout à Rennes le festival Dooinit. Festival Hip-Hop tourné vers les USA, c’est presque normal qu’il commence à l’Institut Franco-Américain. Pour sa cinquième année c’est la Californie qui est choisie comme thème. Et avec le soleil qui arrive ça tombe plutôt bien !

 dooinit

 

La séance d’inauguration a donc commencé doucement sur les coups de 19h, avec sandwichs, toasts, boissons et convivialité ! L’équipe du festival est là pour accueillir tous le monde et elle le fait avec beaucoup de sympathie ce qui met vraiment à l’aise. Pendant que deux DJs allemands assurent tranquillement l’ambiance sonore, en attirant même des personnes du 3èmes âges, curieuses !

 

 

 

Le petit amphithéâtre de l’Institut ne permet pas d’accueillir une grande foule mais la cinquantaine de personnes présentes ont pu suivre un documentaire très intéressant sur plusieurs points de vue. Il s’adresse à un public avertis mais aussi à ceux qui découvre une période de l’Histoire américaine peu mise en avant. Le petit film « UPRISING : HIP HOP & THE L.A. RIOTS » permet de donner une dimension plus consciente à la culture Hip-Hop, notamment au Gangsta Rap. Il revient sur les émeutes qui ont eut lieu à Los Angeles en 1992, et qui ont conduit à la paralysie de la ville pendant plusieurs jours. Cela permet de comprendre le climat social de l’époque, toute la frustration et les injustices dont est victime la communauté noire américaine et ce que cela a amené. Des rappeurs tel que KRS One, Dr Dre, Tupac ou Ice Cube, très présents pendant cette période, ont élevé la conscience à leur façon d’une minorité ethnique mise de côté et humiliée tous les jours. Ces jours d’émeutes sont donc un nouveau point de départ d’un mouvement de la culture Hip-Hop qui a aujourd’hui une place à part entière dans nos sociétés. Cela permet de prendre du recul par rapport aux clichés dont est victime ce mouvement et de comprendre que la haine qui peut en ressortir ne vient pas de nulle part mais qu’elle est l’aboutissement d’un clivage social qui a mis à mal et continue encore aujourd’hui de mettre à mal la communauté noire américaine.

 

 

 

Après le visionnage du documentaire, place au débat. C’est avec Gildas Le Voguer, maître de conférences à Rennes 2 et chercheur sur l’Histoire des Etats-Unis et Erwan Cadoret, doctorant à Rennes 2 lui aussi que le public creuse un peu plus les répercussions qu’on eut ces quelques jours d’émeutes. Les questions posées permettent d’aller plus loin dans la compréhension de ce que cela a pu changer ou non dans la société américaine.

 

 

 

Mais le Hip-Hop n’est pas que prise de conscience, c’est avant tout de la musique. Chaque soir cette semaine vous pourrez assister à des concerts dans plusieurs des salles de Rennes. Alors venez nombreux, la bonne ambiance a déjà prise ses places! A noter le projet original d’un concert dans le bus de la ligne 4 ce mercredi de 14h à 16h, concert donné en live par l’artiste Gateye qui aura surement su égayer votre trajet si vous vous vous trouviez sur cette ligne !

 

 

  

Yann

Report : Jeff Lang + Max & Lys @ 1988

Par Jeremy, le 29 mars 2014

  

Mercredi 26 mars 2014 @ 1988 Live Club

  

 

Après avoir accueilli des artistes aux influences blues-jazz tels que Bernard Allison ou bien encore Kellylee Evans, le 1988 devient peu à peu le club de référence pour les amateurs du genre à Rennes. 



21h15: Max & Lys.

Moustache pour lui, rose pour elle. L’entrée de ces deux artistes se fait plutôt timide. Lorsque l’on connait la pression qu’implique une première partie, cela ne nous parait guère étonnant. Bottleneck* (littéralement: goulot de bouteille) sur l’auriculaire gauche, Max Genouel s’empare de sa Telecaster qui, elle, est branchée à une amplification à lampes Fender Hot Rod. (Lire la suite…)

Report : Soirée festive à Un des Sens

Par Adrien, le 29 mars 2014

  

Jeudi 27 mars 2014 @ Foyer de l’INSA

  

« Mais quand d’un passé ancien rien ne subsiste, seules plus frêles, mais plus vivaces,plus immatérielles, plus persistantes, plus fidèles, l’odeur et la saveur restent encore longtemps ».

 

Marcel Proust, Du côté de chez Swann

 

Introduire un report sur un concert par une citation de Marcel Proust voilà quelque chose de peu commun. On imaginerait plus volontiers notre bon Marcel s’afficher en exergue d’un texte traitant d’un festival de littérature, certes, mais ce qui fait la force du grand écrivain c’est qu’en se racontant il nous parle du plus profond de nous même. Si Proust avait sa madeleine, nous, nous avons eu ce concert au foyer de l’INSA pour nous remémorer qu’il y’a dix ans nous vivions nos premiers émois musicaux dans des concerts de ska.

  (Lire la suite…)