Report : Wisdom Festival II

 Par Capitaine Tortue, mardi 17 septembre 2013

 

« It looks like a bird… but it’s not a bird ! »

 

Photo : Neuph'

 

Pour beaucoup, le Wisdom sonnait comme le rendez-vous Trance de la rentrée (et spécialement après l’annonce de l’annulation du Funky Freaks festival). Pour beaucoup, c’était enfin l’occasion d’aller taper du pieds « à domicile », après un long été d’abstinence. Alors, on enfile ses ailes de papillon, et direction Riec-sur-Belon !

 

SAUF QUE…le Wisdom ne se revendique pas comme un festival Trance, mais de musique électronique au sens plus large. Un positionnement certes difficile à cerner tant l’évènement reprend les codes de cette culture. Faut-il pour autant ranger son costume au vestiaire ?

 

 

Un site aux allures Trance, mais une scène résolument Techno !

Un site aux allures Trance, mais une scène résolument Techno !

 

 

Déjà les critiques fusent : il eut fallu plus de couleurs ! Plus d’attrape-rêves ! Plus de string-art !…SÉRIEUSEMENT ? Faut-il vraiment que tous les festivals qui programment de la musique psychédélique soient ainsi stéréotypés ? 

 

L’asso Wisdom a choisi de miser sur un son puissant et bien réglé, sur une programmation de qualité mêlant DJs locaux et artistes venus de loin (voire même… pas venu du tout !) et sur une déco plus discrète, mais efficace. Le côté psychédélique étant apporté par un mapping bien soigné.

 

 

Totems et aménagements paysagés : une solution simplistes certes, mais efficace !

Totems et aménagements paysagers : une solution simplistes certes, mais efficace !

 

 

 

Car l’équipe a quand-même habilement réussi à transformer un champ de pâturages en jardin Zen ; en plantant ça et là totems, fontaines, plantes, troncs d’arbres, espaces détente…et une géode pour la scène extérieure (Solar Stage). Le tout agrémenté d’un éclairage nocturne aux couleurs vives, et complété par l’univers magique des différentes boutiques qui encerclaient le village.

 

 

L'apparence soignée des boutiques vient apporter encore un peu plus de magie au site

L’apparence soignée des boutiques vient apporter encore un peu plus de magie au site

 

 

On regrettera seulement la pauvreté du chapiteau (rien au-dessus de nos têtes !) qui est devenu vraiment glauque une fois le soleil levé, sous sa grosse toile opaque. Il est dommage également de réutiliser la même structure qu’a la soirée précédente (« The Last Temple ») – pour l’effet de surprise, on repassera ! Par contre, chapeau bas pour le chill-out qui ressemblait vraiment à un petit coin de paradis ! On y aurait bien écouté un peu d’Ambiant, mais c’est pas grave : on en profite pour nouer des contacts plutôt que faire la sieste.

 

 

Chill out en mode jardin japonais

Chill-out en mode jardin japonais

 

 

Outre la décoration, Wisdom a également sut insufflé une âme à son village, en proposant diverses activitées « bonus » qui ont donné de la vie à ce lieu tout au long du week-end : conférences, spectacles, cérémonies chamaniques, performances, slack-line, jonglage…sont autant de moments à partager ensemble, qui offrent une alternative au dance-floor.

 

 

Les cérémonies chamaniques apportent une autre dimension à l'évènement

Les cérémonies chamaniques apportent une autre dimension à l’évènement

 

 

Musicalement, on se rend bien compte qu’on est loin de la programmation d’un vrai festival Trance, car c’est plus festif que psyché : jungle, électro-tech, drum’n'bass dans l’aprem sur la Solar Stage, techno, progressive et psytrance sous le chapiteau pendant la nuit, puis psydub en mode pelouse sonore le dimanche sur la Solar Stage, tandis que le chapiteau repassait en mode plus « groovy » (tech-house et progressive).

 

On regrette l’absence de la tête d’affiche Motion Drive qui aurait remis un coup de pep’s pour le dimanche aprem, mais peu importe : la qualité et l’ambiance étaient presque toujours au top, et on a fait de belles découvertes. 

 

 

Un dimanche aprem en mode pelouse sonore. Ouat else ?

Un dimanche aprem en mode pelouse sonore. Ouat else ?

 

 

Nos coups de coeur :

 

• le duo chant / machine de Générale Hydrophonik (https://soundcloud.com/generale-hydrophonick) samedi à 18h.

• le set progressive bien planant de Gnaïa (https://soundcloud.com/gnaia) au petit matin sur la Solar Stage.

 

 

 

Bilan

 

Le Wisdom a tenu ses promesses en proposant un festival à la limite de la Trance, mais avec une programmation accessible au plus grand nombre, faisant le pont avec l’électro et la techno, et amenant donc un public plus diversifié.

L’aménagement du site, le son, les gens, la bonne humeur de la sécu, la météo, la proximité du parking…tout était au rendez-vous pour nous faire passer un excellent week-end.

On espère qu’un jour le festival pourra se dérouler sur plusieurs nuits, nous permettant ainsi de profiter plus pleinement de toutes les activités qui nous étaient proposées !

 

 

- Capitaine Tortue

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Vous n’êtes pas d’accord avec cet article ? Votre avis nous intéresse ! Réagissez dans les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<< Retour à la page précèdente

<< Retour à l'accueil : Toutes les sorties à Rennes