Report : Un dimanche aux prairies

Par Maât, le 18 mars 2014 

 

 

Sommeil, silence, nuit…

 

Alors qu’à l’est pointe le jour, doucement la plaine sort de sa torpeur. De rares promeneurs insomniaques croisent quelque fêtard pressé de sombrer dans les bras de Morphée.

 

Au loin une mésange salue de ses trilles le jour naissant. 

Tandis que se dissipe la brume matinale alentour les volets s’ouvrent, laissant entrer la lumière d’un printemps précoce.

 

C’est une belle journée qui s’annonce !

 

Soudain, des bords du canal s’élève un sourd cliquetis métallique. Surgissant sur le chemin zébrant la plaine, le camion blanc semble hésiter un instant puis se range sur le bas-côté. Les portes s’ouvrent et en sortent pêle-mêle deux garçons, des enceintes, une table, un caisson, un drap mangé aux mites, un vélo, des platines, deux percussions…

 

Et un étrange ballet de se mettre en place autour de ce capharnaüm, le transformant en un tout harmonieux d’où bientôt s’échappera une douce mélopée…

 

Soleil, musique, vie…

 

Le soleil est maintenant au zénith et, tandis que des quatre coins de la ville converge une foule joyeuse et bigarrée, aux platines se succèdent les musiciens. Swing, house, funk, trance, electro, reggae, l’éclectisme est de mise en ce dimanche après-midi pour animer la prairie.

 

Des danseurs nu-pieds, des amoureux, des cheveux longs, des cheveux bleus, des tempes dégarnies, des enfants, des gens heureux lézardent au soleil, jonglent, jouent au funambule, rient, gagnent à la belote (perdent parfois aussi), lisent, devisent, hochant parfois la tête pour battre la mesure.

 

Moment de convivialité, de partage, d’échange, parenthèse en-dehors du temps pour se reposer, se ressourcer, rêver…

 

Puis l’ombre des arbres s’allongeant, tout ce petit monde porté par la musique se lève pour guetter le rayon vert. N’ayant eu la chance ce soir-là de l’apercevoir ils se promettent en s’embrassant d’y revenir : même lieu, même heure, même bonne humeur.

 

Enfin chacun est reparti, qui à pied, qui à vélo, qui en métro, non sans emmener avec eux les derniers reliefs de la noce.

 

Et moi vieux chêne né au bord du ruisseau puis, le coeur heureux, m’endormir à nouveau.

 

Sommeil, joie, silence, nuit… 

 

- Maât 

 

 

 

 

L’initiative du « Chill’in Saint Martin » a été lancée par un groupe d’amis qui ont décidé de fêter le retour du soleil par un après-midi au parc en musique, dans le respect du lieu et du voisinage, et qui ont souhaité faire partager ce moment.

 

Si cet évènement a tant emporté l’adhésion des Rennais (plus de 300 participants, et 500 fans sur la page en 24h !), c’est qu’il répond à une réelle demande. En effet, si le samedi est un jour où l’on court dans tous les sens (faire des courses, boire un café en terrasse, préparer la soirée, voir une expo, refaire des courses…) le dimanche il ne se passe souvent absolument rien. Certains déclarent même le dimanche comme le jour le plus triste de la semaine. Dimanche, jour de repos : oui, mais doit-il forcément être synonyme d’isolation et d’ennuie ?

 

Sur un autre plan, l’évènement offre une alternative au manque de lieux aptes à recevoir du public à Rennes (cf : le Jour et la Nuit). Car les prairies ne sont pas soumises à une jauge limitée, ni a des critères se sélection, et sont accessibles à tous gratuitement. Elles offrent donc un terrain d’expression idéal aux artistes (DJs, musiciens, jongleurs, acrobates…) souhaitant pratiquer et partager leur passion dans un cadre agréable.

 

Enfin, ce type de rassemblement festif diurne nous permet de découvrir un autre mode de fête, où l’alcoolisation massive n’est pas au centre des préoccupations, car le soleil, le lieu et la bonne humeur qui s’en dégage suffisent à créer l’ivresse et, la nuit tombé, chacun peut rentrer chez soi sereinement pour attaquer la semaine.

 

Projet participatif

 

La bande souhaite réunir des fonds pour l’achat d’une sono, de jeux et de divers équipements pour continuer d’agrémenter les dimanches ensoleillés et les rendre encore plus « fun » tout en restant gratuits. Vous pouvez soutenir le projet en cotisant sur leur page ulule par ici.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<< Retour à la page précèdente

<< Retour à l'accueil : Toutes les sorties à Rennes