Report : Soirée festive à Un des Sens

Par Adrien, le 29 mars 2014

  

Jeudi 27 mars 2014 @ Foyer de l’INSA

  

« Mais quand d’un passé ancien rien ne subsiste, seules plus frêles, mais plus vivaces,plus immatérielles, plus persistantes, plus fidèles, l’odeur et la saveur restent encore longtemps ».

 

Marcel Proust, Du côté de chez Swann

 

Introduire un report sur un concert par une citation de Marcel Proust voilà quelque chose de peu commun. On imaginerait plus volontiers notre bon Marcel s’afficher en exergue d’un texte traitant d’un festival de littérature, certes, mais ce qui fait la force du grand écrivain c’est qu’en se racontant il nous parle du plus profond de nous même. Si Proust avait sa madeleine, nous, nous avons eu ce concert au foyer de l’INSA pour nous remémorer qu’il y’a dix ans nous vivions nos premiers émois musicaux dans des concerts de ska.

 

Pour cet avant dernier soir du festival Un des sens les étudiants de l’INSA ont fait le choix d’une programmation résolument festive. Cheddar Costard, Les Caméléons et Mask ha Gazh voilà des noms qui sonnent comme la promesse d’une soirée qui va bouger. Mais avant de parler de ces trois derniers, une mention spéciale pour le groupe Diougan qui a fait l’ouverture de la soirée et en fut la bonne surprise. Mêlant blues, rock psyché et instruments bretons ce groupe lorientais nous a offert un savant mélange de cultures. A les écouter, on se dit même que si Jim Morrison avait été breton ça aurait eu de la gueule !

 

Festival Un des Sens

La soirée se poursuit dans un registre plus funk avec le live des Cheddar Costard. Avec une musique précise, des lignes de basse dansantes et une voix soul magnifiquement accompagnée au clavier ce jeune groupe commence à faire monter la pression dans la salle. Une salle qui, apéro du jeudi soir oblige, se remplis tout juste, mais à voir l’entrain que met le public sur la musique des Cheddar on imagine sans peine que la suite de la soirée va être chaude.

 

Festival Un des Sens

 

Pour la suite on sait déjà à qui on a affaire, voilà des années que Les Caméléons tournent dans toute la France ; même si le ska est passé de mode dans la programmation de la plupart des salles, c’est avec plaisir (et pas mal de nostalgie) qu’on les retrouve sur scène. Malgré les années ils n’ont rien perdus de leur vitalité, on est même surpris de réentendre les morceaux qui faisait déjà leur succès il y’a dix ans. En tout ils sont toujours aussi efficaces, leur ska aux accents punk achève de mettre le feu à un public qui dans son immense majorité n’a pas connu l’age d’or des groupes de ska-punk.

 

Festival Un des Sens

 

Pour le dernier concert on a aussi affaire à de vieux routiers de la scène, 15 ans d’existence et plus de 1400 concerts à leur actif, le CV de Mask ha Gazh a de quoi impressionner. Leur rock celtique est lui aussi impressionnant, il s’en dégage une énergie qui entraîne toute la salle pour concert de folie. Le public chauffé à blanc par les artistes précédents se déchaîne sur ce dernier groupe. Le concert vire même au fest-noz à un moment donné, le tout sur fond de grosse guitare et de claquements de sabots endiablés.

 

On a même le droit à la version karaoké d'une célèbre chanson bretonne

On a même le droit à la version karaoké d’une célèbre chanson bretonne

 

Quand après plusieurs rappels Mask ha Gazh finit par quitter la scène on se dit qu’on en reprendrait bien un peu, c’est là le privilège des bonnes soirées que de donner envie qu’elles ne se terminent pas. Car ce fut une bonne soirée, une ambiance très festive, des artistes de qualités, aucun temps mort, pas de problèmes d’organisations. Elle nous a même donné envie de ressortir nos vieux albums CD qui prenaient la poussière sur une étagère pour leur donner une seconde jeunesse !

 

Festival Un des Sens

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<< Retour à la page précèdente

<< Retour à l'accueil : Toutes les sorties à Rennes