Report : Politiques Locales – Rennes » de Jean Xavier Renaud @ Galerie 126

Par Jeanne Nicolle,  3 février 2014 

 

Vendredi 24 janvier 2014 à la Galerie 126. Exposition jusqu’au 27 février.

 

Vendredi dernier, c’était le vernissage de « Politiques locales – Rennes ». Sous ce nom des plus intrigants se cache l’exposition de Jean-Xavier Renaud présentée au 126. Bonne ambiance, mauvaise bière, on vous raconte la soirée.    

 

 

 

C’est autour d’une Finkbreau (l’entrée de gamme des bières de Lidl) et en dégustant quelques assortiments apéritifs que débute cette exposition. Une centaine de personnes en tout ont bravé le crachin breton et ont répondu présents à l’événement lancé sur Facebook, et c’est dans une ambiance détendue que la soirée a débuté.  Le 126, c’est d’abord une grande maison, dans laquelle vivent en colocation Hugo, Gautier, Louis et Benoît, des jeunes skateurs et étudiants en arts, qui ont transformé leur garage en lieu d’accueil artistique, trouvant, à juste titre sans doute, que la ville de Rennes manquait de lieux d’expression. Le 126 est une galerie sans prétention mais qui est loin de manquer  d’ambition. 

 

 

Galerie jeune, artiste jeune ? C’est loin d’être le cas. Jean-Xavier n’est pas un débutant. Après l’obtention de son diplôme de l’école des arts décoratifs de Strasbourg en 2001, il sillonne la France dans le but de dépeindre, à travers ses œuvres, le climat politique et sociologique des villes où il se balade. Après de nombreuses expositions aux titres … particuliers (« j’aime la chatte », pour n’en citer qu’un), c’est à Rennes qu’il pose ses bagages.  Ici, l’exposition se sépare en deux parties : d’un côté, de nombreux dessins à l’aquarelle, au bic ou encore aux pastels, racontent un ou plusieurs évènements politiques.

 

 

 

À l’opposé de la pièce, une grande fresque, composée pour l’occasion, raconte la vie politique rennaise : à gauche, c’est un grand Daniel Delaveau  qui semble incrédule, opposé à son concurrent UMP, séparés par la mairie de Rennes. L’affrontement se fait à force de roses, et de nombreux symboles politiques se cachent un peu partout, de façon discrète et moins discrète (difficile de louper par exemple le Jean François Copé au pastel, au regard à la fois coquin et inquisiteur). L’ambiance est acide, l’humour corrosif et force est d’avouer que Jean–Xavier Renaud sait appuyer là où ça fait mal.

  

 

 

 Souvent, il est dur envers ceux qui l’inspirent. Il n’est pourtant, selon ses propres mots, « ni punk, ni anarchiste, ni révolutionnaire »,  préférant le terme « d’être social ».  C’est peut-être là qu’est la force de ses œuvres : il n’épargne personne, tapant à droite, comme à gauche, sans distinction de couleur politique, mais sans perdre l’idée que ses dessins doivent aussi interpeler et amener à la réflexion. Et c’est réussi : il évite l’écueil de la vulgarité facile et faussement artistique en posant de réelles questions.

 

 

Montre moi ta bière, je ne te dirai pas qui tu es. Même si l’alcool est à petit budget la galerie n’en est pas pour le moins sérieuse : les garçons ont mis du cœur dans ce projet, et ça se sent. On ne peut que saluer l’effort et la motivation : démocratiser l’art, surtout contemporain, à Rennes, et offrir un nouveau lieu d’expression simple et pas guindé. Autant de raisons qui font que l’on vous recommande plus que chaudement de prendre à votre tour le bus et d’aller visiter le 126 : vous serez, on vous l’assure, chaleureusement accueillis.

 

 

Galerie 126

Avenue Général Leclerc

Ligne 4, arrêt Tournebride

Du 24 janvier au 27 février

Mercredi : 11h-15H Dimanche : 14h-19h

 

http://galerie126.tumblr.com/

http://www.dda-ra.org/fr/oeuvres/RENAUD_Jean-xavier 

 

 

Jeanne Nicolle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<< Retour à la page précèdente

<< Retour à l'accueil : Toutes les sorties à Rennes