Report : Mardi gras, jour férié !

Par Amélie, le 7 mars 2014 

 

 

Le rendez-vous était fixé : 14h03 place de la gare. Un petit attroupement d’individus bariolés se forme progressivement au centre de la place, en attendant qu’un événement quelconque viennent les en déloger. C’est une dizaine de minutes plus tard qu’un énorme cochon rose pointe le bout de son groin à un angle de rue, suivi de près par un char peuplé de drôles de personnages armés, masqués, tentaculaires, qui parait tout droit sorti de Waterworld. Le premier, façonné par le Village d’Alfonse, et le second, signé l’Elaboratoire, se faufilent entre bus et travaux. La foule admirative se retourne et entre dans la gare.

 

 

Carnaval

 

Là, devant nous, se tiennent deux merveilleux personnages s’apprêtant à nous faire un discours : il s’agit ni plus ni moins de Baroque-au-bas-mot et de Mary Poppins. Au milieu des escaliers et entre les deux escalators qui emportent des voyageurs étonnés, ils nous livrent une éloge du Carnaval, « jour de gratuité et d’échange ». Sous son parapluie, Mary Poppins s’exclame : « Ne vous demandez pas ce que le carnaval peut faire pour vous, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour le carnaval ». Quelques acclamations s’en suivent, puis c’est à nous de jouer !

 

 

Carnaval

 

 

Nous rejoignons les chars et le défilé commence, direction la Place de la Mairie, en passant par l’esplanade Charles de Gaulle. Petits et grands, princesses, poussins et pirates avancent gaiement au rythme des percussions, des cuivres ou de la samba. Cette manifestation n’est pas pour déplaire aux badauds, car ils sont nombreux à regarder passer cet étrange défilé le sourire aux lèvres. Ce n’est qu’en voyant la place de la Mairie bondée que l’on se rend compte que le cortège a gonflé depuis le départ, et que nous sommes nombreux à avoir répondu présents à l’évènement.

 

 

carnaval

 

 

Mais la journée est loin d’être finie ! A 18 heures, nous avons rendez-vous Halle Martenot pour le défilé de déguisements. Là, entre des rangées de tables où l’on peut déguster de la tartiflette, un podium a été installé et nous permet de mieux apprécier les accoutrements de chacun (à qui voudra bien parader). Nous avons là un avant-goût de la musique qui nous suivra toute la soirée, du grand n’importe quoi qui rend la situation d’autant plus loufoque, à savoir admirer une Barbie encore emballée qui défile ou un homme-bar qui sert un verre à un mouton.

 

 

carnaval

 

 

Pour clôturer une telle journée comme il se doit, quoi de mieux qu’un bal costumé ?  Nous nous retrouvons tous à la salle de la Cité, toujours affublés de nos costumes bien évidemment. Ambiance bon enfant, joie et bonne humeur étaient de rigueur à cette soirée ! Plusieurs heures durant nous dansons sur des musiques populaires variées, que nous fuyons d’accoutumée mais qui sont tout à fait appropriées à l’extravagance de la soirée, en passant du raï à Sugar baby love, sans oublier la fameuse queue leu leu. S’il y avait à redire sur la propreté du son, il a au moins eu le mérite de nous faire danser !

 

 

Carnaval

 

 

Ce carnaval 2014, est donc une réussite car nous sommes nombreux à avoir pris plaisir à arpenter déguisés des pieds à la tête ces rues que nous connaissons si bien. D’autant plus qu’il faut souligner le caractère non officiel de la manifestation qui en fait toute son originalité, n’étant pas organisée par la ville de Rennes mais par le collectif Mardi Gras Jour Férié. Nous avons donc participé à une sorte de carnaval « pirate » et avons défilé en tant que véritable acteur du rassemblement. Cet événement est à l’image de notre étonnante contrée rennaise qui regorge d’initiatives créatives underground représentées par les différents collectifs présents ce jour là : Mardi Gras Jour Férié, le Village d’Alfonse, la Petite Rennes, et l’Élabo.

 

 

Amélie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<< Retour à la page précèdente

<< Retour à l'accueil : Toutes les sorties à Rennes