Report : Il était une fois dans l’Ouest

Par Capitaine Tortue, jeudi 23 mai 2013

  

Il était une fois dans l'Ouest - Krispies

 Le scénario de « Il était une fois dans l’Ouest » se déroule dans une contrée reculée de la Bretagne bretonnante, perchée sur les Monts d’Arrée. Le village du festival est installé sur un pan de colline d’où nous jouissons d’une vue imprenable sur un paysage un peu inhabituel, qu’on aurait plutôt pris pour le Jura, avec ses rochers, ses collines verdoyantes et ses vaches en pâture. Chose d’une précieuse rareté : pas un signe de civilisation en vue. C’est peut être un détail pour vous ! Pourtant, c’est cela même qui vient satisfaire ce besoin d’évasion qui créé le sentiment de vivre une expérience unique, en oubliant factures, révisions, huissiers, abonnement de métro et autre belle mère le temps d’un week-end.

 

"What else ?"

« What else ? »

 

Côté installations, les festivités sont réparties sur 2 scènes : un dancefloor sous chapiteau, et une scène de concert, de l’autre côté du site. Plusieurs tipis offrent des espaces de détente, et le bar fait office de carrefour au milieu du village. Pour compléter le tableau : un stand de prévention, des stands d’artisanat, des crêpes, du thé et de la soupe chez nos amis de la Popote Bio.

 

Il était une fois dans l'Ouest - Krispies

Le bar faisant office de carrefour

 

La déco du site est constituée de lampions aux couleurs vives, non sans rappeler le Boom Festival. Pour la grande scène, ce sont deux écrans géants disposés de part et d’autre sur lesquels sont projetés des visus plutôt efficaces, tandis que sous le chapiteau des string-arts sont suspendus, mais ne sont malheureusement pas assez éclairés pour produire leur effet psychédélique.

Globalement, c’est assez léger, mais c’est suffisant. De toute façon le paysage et la dégaine des festivaliers viennent généreusement compléter l’immersion.

 

Des projections qui envoient dans une autre dimension

Sur la grande scène : des projections qui envoient dans une autre dimension.

 

« Il était une fois dans l’Ouest » est un festival électro d’un rare éclectisme. C’est un peu comme Astropolis, mais pas pareil : ici on ne vient pas se faire mousser d’avoir vu une légende de l’Acide House venue de Détroit, mais pour délirer, sauter, taper du pied, tourbillonner ou que sais-je encore devant des artistes qu’on ne connaît pas, mais qui détonnent et nous étonnent par leur talent à faire vibrer un dancefloor. Ainsi, j’ai été surpris par Gypsy Hill, qui ont su amener parmi un set électro-swing bien rebondissant quelques passages Drum and Bass bien défoulants comme il faut. Je me souviens notamment d’un remix du célèbre « Pop Corn » en DnB qui a fait bien plaisir à mes oreilles et à mes guibolles. Je revois également le concert de Hophophop Crew avec le coucher de soleil. Ô ambiance familiale, Ô paysages bénis des derniers rayons !

 

Quand je dis « éclectisme » je pèse mes mots ! Car on a rarement vu se côtoyer dans une même soirée Électro-Swing, Dubstep, Techno, Trance Progressive, PsyTrance, Deep House, et j’en passe…A chaque changement de plateau c’est un nouvel univers qui s’offre à nous. Y en a pour tous les goûts, et ceux qui sont pas contents, ils peuvent toujours aller se faire servir une soupe à la Popote Bio, ou bien se commander une bonne galette au stand d’à côté.

 

Il était une fois dans l'Ouest - Krispies

 

Du coup, on retrouve la même diversité dans le public : des jeunes, des moins jeunes, des enfants, des teufeurs, des tranceux, des cow-boys, des indiens…tant sur le parking que dans le site, l’atmosphère est joviale et propice aux rencontres. Et comme ce n’est pas trop grand, on se recroise souvent et on partage de bons moments. Les gens ne sont pas trop arrachés (peut être que l’air pur leur suffit ?)

Tiens, ça aurait été une bonne occasion pour emmener mes parents !

 

Il était une fois dans l'Ouest - Krispies

Rétrospective : Du bon son et des bons gens, une organisation pro, un cadre magnifique…bref la recette d’une soirée mémorable qu’on ne manquera pas l’année prochaine.

A ce sujet pourra-t-on avoir les styles en face des noms des artistes sur le line-up histoire de mieux s’organiser ? Et puis une petite moquette dans le chill-out pour pas avoir les fefesses trempées ?

 

 

En tout cas un grand merci aux Krispies, aux bénévoles, aux artistes…et à vous les gens ! Vous nous avez montré que là-bas, perdu dans l’Ouest…On sait faire la fête.

 

 

 

Capitaine Tortue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<< Retour à la page précèdente

<< Retour à l'accueil : Toutes les sorties à Rennes