Report : Kellylee Evans Quintet au 1988 Club

Par Adrien L., 18 février 2014 

  

Kellylee Evans Quintet au 1988 Club, samedi 15 février 2014

 

Ce jeudi soir le 1988 Club nous propose un concert de la chanteuse jazz Kellylee Evans. A voir le monde qui se presse aux portes du club on comprend de suite que le club va faire le plein ce soir. Effectivement, plus une table de libre dès 21h, un public nombreux se regroupe autour de la petite scène, assis par terre, sur les tables basses, accoudé au bar ou encore debout sur la pointe des pieds  tant il est difficile de voir les artistes. La petite salle du 1988 est pleine, on jouerait presque des coudes pour se faire une place, mais comme on est entre gens bien élevés nous n’avons pas de mouvements de foule à déplorer, tout juste quelques pieds écrasés.

 

 

La raison de cette affluence ? La chanteuse Kellylee Evans. Quand on la voit monter sur scène et attaquer son premier morceau, on comprend de suite pourquoi. Mais avant, c’est la harpiste Laura Perrudin qui prend place sur scène. Cette jeune rennaise issue du conservatoire et passionnée de jazz nous livre un récital poétique touchant et surprenant, alliant une voix très jazzy à un instrument pour le moins inattendu dans ce style musical.

 

 

Pour la seconde partie on rentre dans une toute autre ambiance, si le concert de la jeune harpiste prêtait presque au recueillement, avec l’arrivé sur scène de Kellylee Evans on comprend tout de suite que l’ambiance va être électrique. Cette chanteuse canadienne en impose par sa présence et dégage une force peu commune. Ses transitions tiennent du véritable one woman show. Sur scène elle ne tient pas en place, elle danse et virevolte en tout sens. Mais Kellylee Evans, ce n’est pas qu’un show, c’est aussi, et surtout, une voix magnifique servie par quatre musiciens de grand talent. A eux cinq ils nous offrent un jazz brûlant aux influences funk, hip-hop et soul.

 

 

En un mot comme en mille, ça swing ! Kellylee Evans est la meilleur réponse à ceux qui pourraient être tentés de penser que le jazz est une musique d’intellos binoclards pas vraiment funs. Au contraire on est là dans quelque chose de vraiment vivant alliant une musique à la fois précise et terriblement dansante. On regrette même de ne pas avoir plus d’espace pour pouvoir danser et faire revivre le temps d’un concert l’âge d’or des hot-clubs.

 

  

 

Adrien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<< Retour à la page précèdente

<< Retour à l'accueil : Toutes les sorties à Rennes