Report : Funky Moon Party

Cela faisait bien longtemps qu’on n’avait pas entendu parler de la Funky Freaks Family. Hormis la triste annulation de leur festival en septembre dernier, on en garde surtout le souvenir de l’Holographic Consciousness au Kosmos : une soirée qui repoussa les limites du psychédélisme breton, tant sur le plan musical que visuel. 

 

 

C’est donc avec une certaine excitation que l’on se rend dans le 44, au nord des Pays-de-la-Loire (ou au le Sud de la Bretagne, question de point de vue) pour assister à cette soirée open-air qui marque le début de l’été. L’évènement est d’autant plus prometteur qu’il s’agit d’une co-production avec le célèbre label Looney Moon, d’où la soirée « Funky Moon Party » qui au final aurait très bien pu s’appeler « Looney Freaks ».

 

 

L’évènement se déroule dans un champ entouré d’arbustes (pour plus d’intimité, s’il vous plait !) à quelques centaines de mètres seulement de La Turballe. La dimension du terrain est parfaite pour accueillir tout juste l’enceinte du site ainsi que le parking. On apprécie justement cette proximité entre l’espace apéro et le dancefloor, notamment lors des 2 coupures de courant qui plongèrent le site dans le noir total pendant une dizaine de minutes.

 

 

A l’intérieur, c’est un véritable jardin enchanté : la flore locale est mise en valeur par une sorte d’aménagement décoratif zen. Il y a aussi un parc de hamacs pour se détendre, et une balançoire à même été installée face à la scène, pour ceux qui s’ennuient à garder les pieds sur terre. Quant à la touche de psychédélisme, on s’en remet au plafond de lycra des Looney Moon qui est une oeuvre d’art à elle seule. Des lazers et un mapping sur une structure de cristaux autour du DJ viennent également apporter du mouvement à la scène.

 

 

Musicalement, on ne peut pas dire que la Funky Moon soit basée sur un principe d’évolution. En guise de mise en bouche, nous avons droit à de la psyké. Puis, une fois que le public est chaud, on passe sur de la psyké. Enfin, histoire de redescendre tranquillement, rien de tel que… De la psyké !

 

 

La « psychedelic trance » se définit par un kick rapide et très présent sur lequel se pose une nappe ultra-psychédélique qui vous cuisine la matière grise encore mieux que votre grand-mère son caramel au beurre salé. C’est un peu le style de trance qui met tout le monde d’accord : il y a ce côté joyeux et dansant cher aux amateurs de progressive et de full-on, et il y a cet aspect nerveux et chargé en sonorités psychédéliques qui fait le bonheur des férus de forest et autre trance marécageuse.

Du coup, on a beau écouter la même chose depuis presque 24h, on ne s’ennuie pas pour autant ! Ceux qui auront fait l’impasse sur la fête de la musique auront toutefois droit à un vent de renouveau musical avec des sets de progressive, d’électroswing ou d’acid techno à partir du samedi fin d’après-midi.

 

 

En recréant un village accueillant autour d’une seule et unique scène tout en conservant une proximité avec son parking (lieu de vie à ne pas négliger), la Funky Moon a su recréer l’ambiance conviviale presque familiale que l’on recherche dans ce genre d’évènement. La déco et la musique ont rempli leurs promesses de nous faire vivre une expérience dont on se souviendra. Les plus téméraires ont même pu aller profiter de la plage située à une vingtaine de minutes de marche. De là, on pouvait encore entendre par moments les rythmes effrénés qui nous ont tenus en haleine durant toute la nuit. 

 

 

Y a comme un parfum de Boom dans l’air !

 

 

>> Plus de photos sur la page Facebook 

 

Capt’ain Tortue

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<< Retour à la page précèdente

<< Retour à l'accueil : Toutes les sorties à Rennes