Report : Fest noz Antifa #4

Par Victor, 31 janvier 2014 

 

Jeudi 23 janvier 2014 à l’Antipode

 

En France, le fest noz est une des rares fêtes folkloriques qui ne soit pas considérée comme totalement ringarde par les jeunes. Pour autant, on ne peut pas dire que la « génération Y » soit représentée en majorité lors de ces rassemblements traditionnels festifs. A quelques exceptions près.

 

 

Le fest noz Antifa, qui se déroule régulièrement dans la région rennaise, fait partie de ces exceptions « spéciales jeunes ». Et pour cause : cette édition se déroule un jeudi soir dans une salle du centre-ville bien connue des fêtards, et offre une programmation digne d’une scène de festival, en mêlant musique traditionnelle bretonne avec des touches d’électro, de reggae, de ska et de rock.

 

 

Dès l’arrivée, le décor est planté : les musiciens arborent tous des t-shirts « Non à l’aéroport » et encouragent régulièrement le public à « faire du bruit contre le fascisme ». Le vestiaire est en prix libre (pour une fois !) et il y a un stand qui distribue des tracts et vend CDs et bouquins.

Le public lui aussi est atypique : outre les éternels habitués, beaucoup on fait le déplacement par curiosité, et il y a une proportion de crêtes et de blousons en cuir anormalement élevée pour une fête traditionnelle.

 

 

Faut-il être né à Lorient et s’appeler Yann pour espérer se fondre au milieu des danseurs ? Pas du tout ! La plupart des danses proposées sont très accessibles, et après quelque pas maladroits, on se sent vite pousser des origines bigoudènes ! De plus, un animateur assure l’inter-plateau et, accompagné de son violon, propose de décomposer des danses en groupes un poil plus complexes.

 

YOD

YOD

 

Les groupes se succèdent, et on passe du Folk-rock entraînant de YOD au Rock-électro encore plus péchu de Plantec, un des rares groupes de musique traditionnelle à être accompagné par des machines. On se laisse surprendre par des grosses nappes électros entre deux airs de bombarde, comme sur « Triptyque » ce Rond de Loudéac aux consonances à limite du Dubstep. La soirée se termine par le très attendu groupe rennais IMG qui allie airs traditionnels, chant gallo et influences reggae-ska. Là encore, l’atmosphère est détonante, et on se retrouve à danser soit en cercle soit en pogo sur la fameuse reprise des Prisons de Nantes : un moment qui illustre parfaitement cette soirée qui mélange le côté festif d’un festival avec le côté traditionnel d’un fest noz. Il y a d’ailleurs des danses qui se situent à mi-chemin, comme la Cavalcade de Nantes, qui est une sorte de pogo en couple, très amusant !

 

Plantec

 

Dans un sens, on peut dire que le fest noz est un bon moyen de lutte contre le fascisme et l’intolérance tant il prône la diversité, la bonne entente et l’ouverture aux autres à travers la danse. En effet, il y a dans les danses de groupe (en ronde ou en chaîne) une sorte d’énergie collective assez émouvante. Celles-ci sont entrecoupées de danses en couples qui sont autant d’occasion de faire des rencontres, car les partenaires sont généralement interchangeables.

 

 

Cela donne à réfléchir sur l’évolution des rapports sociaux dans la société d’aujourd’hui : tandis que nos parents dansaient les slows et le Rock’n'roll, nous les jeunes nous sommes repliés sur des comportements plus individualistes, où tous les regards sont tournés dans la même direction (vers la scène) au détriment des gens qui nous entourent. A l’heure où nous avons recours à l’alcoolisation massive et aux réseaux sociaux pour faire des rencontres, des fêtes comme le fest noz Antifa nous rappellent que la rencontre et le partage n’ont pas toujours été aussi compliqués. Alors, c’est qui les ringards ?

 

IMG

IMG

 

 

 

Prochain rendez-vous : la ND4J Fest’n'Breizh à l’Étage, jeudi 13 février.

Consultez l’agenda des fest noz autour de Rennes : www.soif2rennes.fr/agenda-festnoz

 

 

>> Plus de photos par Nico M Photographe

Victor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<< Retour à la page précèdente

<< Retour à l'accueil : Toutes les sorties à Rennes