Report – Fest’n'Breizh #7

À l’Étage, le jeudi 19 mars, c’était Fest-Noz !

 

 

Photo: Olivier Chautard

 

 

Ce jeudi, de nombreuses personnes ont pu s’essayer à la danse Bretonne ! Le Fest’n Breizh, fest-noz organisé par différents collectifs étudiants à l’Étage (partie haute du Liberté), à ouvert gratuitement ses portes, dans le cadre de la nuit des 4 jeudis, aux intéressés, curieux et habitués de ce genre d’évènement, pour le bonheur de tous.

 

 

 

Le Duo Gestin à emmené les premiers novices dans des danses d’initiation simples et intuitives. Certains s’essayent et y prennent goût. Les premiers éclats de rires apparaissent, laissant place à la concentration pour réussir à suivre les mouvements. Après trente minutes d’apprentissage et de conseils, place au « véritable » fest-noz !

 

 

Da Zañsal – Photo : Olivier Chautard

 

 

Le fest-noz est lancé, et l’Étage commence à vibrer au son de la musique traditionnelle bretonne. Da Zañsal, An Tri Dipop, Ba.Fnu, et Skarn se succèdent pour mener les danseurs au rythme de leurs instruments.

Danse en rond, en couple, les grands classiques de la danse bretonne défilent au son des pas rythmés sur le sol. L’Étage commence véritablement à se remplir, rapidement  réchauffé par les danseurs. C’est une population multi-générationnelle qui prend plaisir à danser, population estudiantine majoritairement, parmi laquelle jeunes et moins jeunes trouvent leur place à s’essayer ou à apprendre aux autres.

 

 

Lebreton-Lebozec Photo : Olivier Chautard

Lebreton-Lebozec – Photo : Olivier Chautard

 

 

La vitesse accélère, des sourires se gravent, et voilà la salle chaleureuse plongée dans un défilement de farandoles et serpentins, et ça va vite, ça s’accélère, ça s’accroche et ça se suit ! Le rythme soutenu et la belle ambiance qui régnait a fait durer le plaisir de tous jusqu’à 1 heure du matin.

 

 

Skarn – Photo : Léo Martin

 

Fest’n Breizh #7 fut apprécié des novices pour l’accueil chaleureux qui leur a été fait. Les habitués des fest-noz s’y ont également retrouvé dans une programmation intelligente et bien orchestrée. Une dominante instrumentale pour le premier groupe, vocale pour le second, une touche de poésie apportée par le groupe tchèque Ba.Fnu pour finir sur un déferlement de rock festif par le groupe Skarn : le public a pu découvrir de nombreuses déclinaisons de ce que peut être la musique bretonne.  Les choix des danses est également à saluer puisqu’il n’y a eu que peu de répétitions, avec même l’apprentissage d’une danse tchèque apparentée à la mazurka qui mit débutants et confirmés sur un pied d’égalité. 

 

 

 

Alou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<< Retour à la page précèdente

<< Retour à l'accueil : Toutes les sorties à Rennes