Report : Demi-Portion @ Antipode (Urbaines)

Samedi 27 février 2015

 

Un an après avoir sorti son troisième album Dragon Rash, Demi-Portion revenait à Rennes le 27 février sur la scène de l’Antipode dans le cadre d’Urbaines, après être passé à La Cité en mars dernier. Autant dire que le gaillard sétois ne chôme pas et enchaîne les dates depuis plusieurs mois. Il ne devrait d’ailleurs pas tarder à lâcher la date de son prochain projet. Hyperactif sur les réseaux sociaux, Rachid Daif sort régulièrement des freestyles « 2Chezmoi », et les jouent aussi sur scène.

 

Demi Portion @ Antipode - Urbaines

 

 

20h30, la soirée commence tranquillement, mais Enerku, Simba, et A2H, MCs confirmés issus de la scène rennaise et parisienne, ne tardent pas à réveiller un public qui se prépare doucement à recevoir comme il se doit un des rappeurs qui aura marqué 2015 de son empreinte. Vêtu de son pull à capuche Dragon Ball orange, Demi-Portion débarque sur scène plein d’énergie, épaulé par DJ Rolex aux platines et harangue la foule comme jamais. 

 

Demi portion @ Antipode - Urbaines

 

Il commence son set par plusieurs chansons issues de ses premiers albums, Artisan du bic et Les Histoires, qu’une partie de la salle reprend en cœur. C’est seulement après qu’il s’énerve et hurle comme un rockeur dans le micro. C’est un des moments-clés du concert, le public reste un temps figé mais transpire et saute à la fois l’instant d’après. Il a presque déjà gagné la bataille, alors qu’il reste une bonne heure de set. C’est le moment que choisit le sétois pour balancer un vieux titre (Hip-Hop) sur une instru d’Eminem. On pourra dire que c’est facile, mais ça reste pourtant diablement efficace.. Comme pour mieux introduire Demi-Parrain ou encore Peur, des titres-références de son dernier opus, le rappeur à l’accent chaud s’énerve. Il le dit en interview, c’est un album où il a véritablement réussi à sortir de ses gonds. C’est aussi pour entendre un discours cru et réaliste que le public est venu. Sur une mélodie reprenant le thème principal du Parrain, Demi-Portion jette un regard glacial sur certains milieux mafieux tout en gardant un ton sarcastique. Vient ensuite Peur, qui clôt l’album, et demeure selon moi son texte le plus fluide et le plus cohérent vis-à-vis de la prod. La punchline que lui-même mettrait en exergue fait partie de cette chanson, et résume assez bien ce qu’il vise avec Dragon Rash, une écriture froide et des références qui font mouche :

 

« Même si on est cool au fond de nous on a tous un peu d’Vegeta »

 

 

Pour finir en beauté, après 1h30 de concert, il convie certains rappeurs rennais sur scène pour un bon petit open mic. Restant discrètement en arrière-plan, Rachid Daif observe la scène en souriant, et on peut lire une marque de respect dans son regard. « Respect et engagement » sont d’ailleurs les deux mots qui définiraient le mieux le rap selon lui. Il suffit maintenant d’attendre avec impatience son prochain album.

 

Demi portion @ Antipode - Urbaines


Kamehameha collectif avec le public, ou comment rappeler la référence à l’attaque de Sangoku et mettre un point final à cette soirée.

 

 

Auteur : Pierrot Le Fou

Photos : Mozpic’s

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<< Retour à la page précèdente

<< Retour à l'accueil : Toutes les sorties à Rennes