[Interview] Kendra Morris, chanteuse Soul new-yorkaise

Mercredi soir nous étions au Diapasion pour le concert de Kendra Morris et des Spadassins dont vous pourrez trouver le report en cliquant sur le lien. Nous avons pu interroger cette jeune artiste américaine avant le début de son live afin qu’elle nous en dise plus sur sa personnalité et ce qui l’inspire.

 

 

Soif2Rennes : Comment décrierez-vous votre musique, vos chansons ?

 

Kendra Morris : Mes chansons sont un mélange des émotions qui m’habitent mais aussi de tout ce qui m’entoure. Je me considère un peu comme un espion à l’affût !

 

Dans mes compositions, j’accorde aussi une place très importante à l’univers visuel. Mon père est illustrateur, il m’a transmis sa passion des images que je transpose à ma manière dans mes chansons. Par exemple, souvent lorsque j’écrit, j’imagine une couleur dans ma tête.

 

Mes textes sont donc une combinaison de mes émotions et de nombreuses métaphores me permettant de retourner au champ visuel.

 

 

 

S2R : Qu’est ce qui vous inspire lorsque vous écrivez ?

 

KM : Mon inspiration repose tout simplement sur ce que je suis en tant que personne. J’écrit toutes mes chansons chez moi. A chaque fois que je déménage il faut que j’emmène mon univers avec moi. C’est comme une obsession, il faut que j’investisse ce nouveau lieu, que je le décore immédiatement, qu’il soit en accord avec les émotions qui m’animent.

Comme c’est là que je passe le plus clair de mon temps, il doit être à mon image pour que je puisse y puiser toute ma créativité.

 

 

S2R : A quoi ressemble cet univers ?

 

KM : Par exemple, mon salon est peint en vert et doré, on y trouve énormément de plantes, de bois et de vieilles cages à oiseaux. J’aime aussi beaucoup la taxidermie.

Evoluer dans cette pièce m’aide à écrire. Je ne pense pas que j’aurais pu enregistrer mon album entièrement en studio. Je préfère largement faire mes chansons chez moi, dans mon lit !

Je pense que ma manière d’être, mon apparence a aussi son importance, la façon dont je me coiffe, me maquille et m’habille est aussi en accord avec ma musique. Les chansons que je fais sont à l’image de tout ce qui fait ma personne.

 

 

 

S2R : On retrouve cet univers sur votre jacket.

 

KM : Oui, on peu le voir sur ma pochette d’album. Par exemple : le renard empaillé est à moi. Le photographe a compris qu’il devait me représenter. Tout doit être raccord. A la base, on voulait faire une autre couverture, mais ça n’a pas fonctionné, ce n’était pas moi. Je ne veux pas être juste une fille sur une pochette d’album. J’ai besoin que ce que je mange, ce que je porte soit aussi une part de mes chansons.

 

 

S2R : Quels sont les artistes qui vous ont influencés, qui continuent à vous influencer?

 

KM : Mes influences musicales changent beaucoup en fonction de mes humeurs. Mais le plus souvent, ce sont des artistes anciens comme Jim Morrisson et les Doors. La façon qu’ils avaient d’être, de faire de la musique, de vivre est ce qui m’inspire le plus. Janis Joplin et Jimmy Hendrix sont aussi pour moi de grandes sources d’inspiration.

 

 

 

S2R : Vous êtes en tournée dans toute l’Europe, est-ce votre première fois ?

 

KM : Non, c’est la quatrième fois que je viens en Europe.

 

 

S2R : Aimez-vous vous y produire ?

 

KM : Oui beaucoup, j’adore le public et l’atmosphère qui règne ici. Hier je visitais Nantes, son château, sa cathédrale. J’aime beaucoup l’Europe car elle vibre par son histoire. Et puis, tout le monde s’est montré très accueillant. Par contre il y a trop de pluie ! Je déteste ça ! Non, plus sérieusement, c’est bien pire à New York où je vis actuellement.

 

 

 

Propos recueillis par Adrien L. et Mouna S.

 

 

Lire le report des concerts de Kendra Morris et des Spadassins

Plus de photos dans les albums d’Adrien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<< Retour à la page précèdente

<< Retour à l'accueil : Toutes les sorties à Rennes