Report : FreeParty SubConscience

Par Capitaine Tortue, Mardi 23 Avril 2013

 

 SubConscience redéfinit le concept de « Free Party »

 

 Free party - Subconscience

 

Pardon si vous trouvez mon titre un peu exagéré, mais il faut dire que dans la lointaine contrée alsacienne d’où je viens, on n’a pas l’habitude d’assister des évènements aussi bien ficelés, et encore moins sous l’appellation « Free Party ». On avait déjà été gâtés par les Aret23 le mois dernier à Chantepie, mais on a visiblement pas fini de se faire surprendre.

 

 

FreeParty Subconscience

 

 

Dans ce hangar cohabitent vieilles caisses et barriques en bois, rappelant l’origine agricole du lieu, et grosse déco trance fluo : string art, tentures et toiles de lycra. Sur les façades sont projetées d’énormes images psychédélique qui interpellent le spectateur. Toutes les commodités d’usage sont présentes : un bar, des toilettes sèches, un stand de prévention, un stand de tchaï, un shop qui rayonne de sa lumière noire, et même…une salle d’exposition ! Franchement, au début je ne savais pas trop où j’étais : l’organisation était tellement carrée, le son bien réglé, les DJs de qualité…j’aurais payé 15 euros l’entrée que ça ne m’aurait pas choqué du tout ! Mais non. Ici pas de prévente sur Digitick, encore moins de sortie définitive ! Et puis le public est éclectique : pas de dominante « teuffeur » ni « tranceux », on vient comme on est, simplement.

 

tchaishop

Le stand de Tchaï, toujours au rendez-vous avez son personnel accueillant

 

 

On appréciera la présence d’une scène alternative, qui offre une bonne échappatoire quand on n’aime pas le son trop rapide. Cette espace, bien qu’habrité par le hangar, est recouvert d’un immense barnum sur lequel sont projetées des étoiles. Cela, ajouté aux nombreux canapés et aux tapis qui recouvrent le sol, donne une ambiance conviviale vraiment parfaite. On a presque envie d’enfiler ses chaussons tellement on est bien !

 

 

 

Suivre le fil

 

Une chose à laquelle j’attache particulièrement de l’importance, c’est cette préoccupation d’organiser une soirée selon un fil conducteur. Ici, ça commence Dub, le temps de laisser arriver les foules. Puis c’est un spectacle vivant qui donne le top départ. A Chantepie nous avions eut droit à un spectacle de magie, ici c’est une batucada qui envoie les premiers BPMs. S’ensuit une escalade vertigineuse du tempo, et c’est assez surprenant de se retrouver sur de la darkpsy à 180 BPM  dès 2h30 du matin. Mais soyons rassuré : ça va redescendre progressivement jusqu’au matin. Et puis sur la scène alternative, c’est tout aussi dansant, mais pour une clientèle plus « décontractée » : ça oscille entre Minimale, Psygressive et Ambiant.

 

 

 

Se lever…pour passer sa journée en soirée ¿ ?

 

Si vous ne l’avez jamais fait, je vous le recommande : une petite nuit de sommeil pour profiter pleinement d’un dimanche sonore, et ensoleillé ! Le line-up du « lendemain » n’a pas été bâclé : progressive, minimale, electro-swing : des styles très dansants et pas trop psychédéliques, ce qui fait qu’on a pas besoin de pimenter son jus d’orange pour apprécier le son, et ce qui permet de reprendre le volant sereinement quand ça s’arrête. En plus, les gens sont plutôt frais et motivés devant les enceintes, ce qui fait qu’on passe vraiment un bon moment.

 

Free party - Subconscience

Le Dimanche aprem, on remue encore son popotin

 

 

Zéro impact

 

La police est passée dans la nuit, et repartie satisfaite. Et pour cause, l’occupation du lieu est légale : le hangar a été prêté contre une grosse opération de désencombrement préalable. Échange de bons procédés ! Le propriétaire a d’ailleurs passé une bonne partie de la soirée sur place. D’abord méfiant, il a été très impressionné par l’efficacité et la rigueur de l’organisation. Il finit sur une touche d’enthousiasme qui fait chaud au cœur : « Si j’avais su que vous mettriez autant de choses, j’aurais mieux géré l’électricité ! On fera mieux la prochaine fois ! » 

Les voitures sont stationnées sur le bas-côté et n’endommagent donc pas les champs avoisinants. Le son ne porte pas trop loin et ne semble pas avoir dérangé les lointains voisins qui n’ont déposé aucune plainte. En bref, une free party qui ne dérange personne !

 

 

En osmose avec l'environnement

En osmose avec l’environnement

 

Après un week-end comme celui-là, j’ai juste envie de faire un gros BIG UP à SubConscience qui fêtent seulement leurs 1 an de free-parties, au propriétaire, et à tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette soirée.

 

BOOM !!

 

 

 

 

Capitaine Tortue

 

 
facebookiconeReports / Agenda des soirées Tekno & Trance en Bretagne : Rejoignez la page Facebook – Soif2Rennes

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<< Retour à la page précèdente

<< Retour à l'accueil : Toutes les sorties à Rennes