Focus sur le Festival Mythos

Par Noé, le 14 avril 2014 

mythos

Le festival Mythos est de retour cette année avec une affiche plus que conséquente (55 artistes pour les 6 jours). Vous verrez ici des comédiens, musiciens, chanteurs, poètes, metteurs en scène dont le point commun est l’amour des mots qui guide ce festival des arts de la parole depuis maintenant 18 ans. Si cela vous semble abstrait, je vous propose de jeter un œil à la programmation qui s’étalera du 15 au 21 avril dans notre chère ville de Rennes.

 

Pour les lieux vous avez le choix : les Champs Libre, le Théâtre du vieux Saint-Etienne, la Salle de la Cité, ou bien des petits nouveaux comme le Théâtre de la Parcheminerie et une dizaine d’autres. Sans oublier évidemment l’excellente installation au parc du Thabor du Cabaret Botanique où se dérouleront plusieurs moments forts du festival. L’Opéra de Rennes accueillera Vincent Delerm pour le premier concert de l’édition.

 

Première soirée donc le mardi 15 avril : l’ami Vincent Delerm et sa voix si particulière investiront ce haut lieu de la musique classique pour ouvrir la semaine.

 

 

 

 

Le lendemain, 16 avril, c’est ici que commencent véritablement les festivités avec dès 12h30 un avant-goût du concert nocturne d’IVY, artiste spoken-words québécois aux textes doux et travaillés.

 

Dans l’après-midi, 4 possibilités s’offrent à vous : une pièce de théâtre au café des Bricoles ou bien 3 conteurs répartis entre la Péniche Spectacle, le Cannibale Cabaret Resto et le Théâtre de la Parcheminerie. C’est aussi ça, Mythos : l’art de la parole sous toutes ses formes.

 

La soirée s’annonce musicale avec le concert d’IVY (oui, oui, le même que le matin !) au Cabaret Botanique, suivit de celui de Plaza Francia, le projet de Catherine Ringer et 2 membres de Gotan Project. Le groupe nous propose un mélange de tango et d’éléctro.

 

Si vous préférez la variété, sachez que la chanteuse Jeanne Chéral est aussi en concert à l’Air Libre, et que d’autres animations sont proposées en ville et à l’Auditorium du C.C de Cesson Sévigné.

  

Le fameux Cabaret  Botanique

Le fameux Cabaret Botanique

 

Jeudi 17 avril, les animations commencent à 11h30 du côté de la Parcheminerie et se poursuivent toute la journée dans plusieurs bars de la ville. Mention spéciale pour le récit musical Corpus Frichti de la compagnie Dor An Avel qui s’annonce, selon les organisateurs, comme un spectacle à ne pas rater. Les 3 artistes squattent pour l’occasion le Théâtre du Vieux Saint-Etienne, une église transformée en … théâtre ! Un lieu atypique à découvrir par cette occasion.

 

Pour la soirée, de la musique toujours et quelques récits. Focus sur le concert de Moriarty, le groupe franco-américain et sa country-folk reposante. Des habitués de la scène qu’ils partageront ce soir, après leur concert, avec les rennais de Superets Sound System. Ces 4 DJ et musiciens « yéyétroniques », comme ils se définissent eux-mêmes, prévoient un set de tube rétro. Ah, et ça se passe au Cabaret Botanique.

 

 

 

Vendredi 18 avril. Pour les activités diurnes, vous pouvez dès 11h45 vous immerger dans le festival au hasard des bars habituels : jetez un œil sur le programme. 3 événements à surligner dans vos agendas tout de même : à 16h, L’Ancre et son spoken-word engagé viennent poser leurs valises au Vieux Saint-Etienne : mélancolie, poésie et talent ont toujours fait bon ménage. 3 heures plus tard, au même endroit, séance de rattrapage avec le deuxième passage de Corpus Frichti et son fameux récit musical. Ou bien rendez-vous au Cabaret Botanique pour le concert de l’étrange Christine and the Queens, un mélange entre pop et éléctro, anglais et français, homme et femme : un amuse bouche de la nuit à venir.

 

Pour la soirée, le choix ne manque pas. La Péniche Spectacle accueille le comédien-chanteur Xavier Merlet : paroles subversives, satires cyniques de la société et …musette, de quoi titiller vos zygomatiques ! Du côté de l’Antipode, vous pourrez découvrir Frànçois & the Atlas Mountain, un genre de mélange entre Talking Head et Daho, le tout saupoudré de rythmique saccadée à la PIL. Notez qu’ils sont les seuls français du label Domino (Arctic Monkeys, Franz Ferdinand, The Kill, …).

 

A part ça ? Le Cabaret Botanique vous propose de gros concerts avec une double affiche de qualité : le martien pop Cascadeur et la douce Emilie Simon qui vient juste de sortir un nouvel album. Histoire de tenir la nuit, Julien Timé viendra faire tourner sa machine éléctro-disco-funk jusqu’à 5h du matin.

 

 

 

Prêt pour un samedi bien chargé ? Même topo pour cette journée : pas mal de spectacles pour vous faire patienter intelligemment jusqu’à la soirée musicale plutôt festive. Elle commence dès 18h au parc du Thabor avec les Airnadette et leur comédie Musiculte. Pour résumer en quelque mots l’esprit de ce groupe : du Airguitar (ils ont été élus champions du monde en 2009 de cette discipline), des extraits de films joués par les artistes eux-mêmes, du rock, des costumes improbables et encore du rock.

 

Histoire de poursuivre tranquillement, Sébastien Barrier vous fera déguster du vin à la salle de la Cité et Nevche prendra place au Théâtre Saint Etienne : Spoken-Words et mélodies posées.

 

Mais on doit admettre que le gros de la soirée se passera au Cabaret Botanique. Pas mal de groupes donc avec pour commencer Feu ! Chatterton, attendu par les organisateurs comme le nouveau Fauve (le collectif était programmé l’année dernière, juste avant leur succès incroyable), suivi des français déjantés de Soviet Suprem, deux MC (Silvester Staline et John Lenine) aux chansons mêlant rap français, électro et Choeurs de l’Armée Rouge, un cocktail (molotov) explosif. Ensuite on enchaine avec Misteur Valaire, ovni musical à mi-chemin entre disco, funk, jazz et électro, de quoi tenir dans la fosse jusqu’au DJ set de Lily Wood & The Prick. Il n’est plus nécessaire de présenter ce duo technoïde écumant les routes de tous les festivals avec succès. Allez, sans rire, vous les avez déjà vus, hein !

 

 

 

Dimanche 20 avril, il est 14h et vous vous réveillez tranquillement après une nuit agitée. Il y a un récit à Liffré au centre culturel, vous pouvez y faire un tour.

 

Sinon, profitez de la journée pour recharger vos batteries avant la dernière soirée Mythos de l’année. A 18h la pin-up Carmen Maria Vega se pose au Cabaret Botanique pour un set cabaret rock’n'roll, les amplis naturellement poussés à 11. La suite, c’est l’Ultra Bal #2, un mélange musette, reggae, valse, dub et transe. Demain, on ne bosse pas, c’est Pâques ! Alors on peut passer la nuit en compagnie de DJ Poussdisk et MC Roublard, fonctionnaires DJ cools qui passent les titres que vous proposez (par avance sur le site : http://urlz.fr/kcD), histoire de danser sur ce qui vous plait.

 

mythos

Ultra bal, l’année dernière

 

 

The last day : vous pourrez dès l’après-midi emmener votre petit frère et votre petite sœur à la boom des enfants de Moustache et Cotton, ou déguster du vin en compagnie de Sébastien Barrier ou encore attendre sagement le soir, en cherchant des œufs en chocolat cachés dans votre 34m², pour le dernier concert du festival qui se clôture cette année avec le dandy swing Thomas Dutronc.Ca se passe du côté du Thabor.

 

  

 

Noé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<< Retour à la page précèdente

<< Retour à l'accueil : Toutes les sorties à Rennes