Atelier clown : spectacle de fin d’année au Triangle

Par Politistution, mercredi 12 juin 2013

 

Durant tout le mois de juin, le Triangle invite le public à venir voir gratuitement les travaux de « fin d’année » des différents ateliers, qui sont proposés tout au long de l’année. Et il y en a pour tous les goûts : Atelier de danse, de musique, de théâtre, de photo  (le planning complet ici.)

 

Spectacle de clown au Triangle

 

Ce mardi 11 Juin, nous avons pu assister à la présentation de l’atelier « Clown ». Cet atelier est destiné aux clowns ayant déjà une expérience et souhaitant se confronter à l’écriture d’un numéro. L’idée directrice est d’envisager l’écriture comme le moyen d’activer le clown et de lui permettre une grande liberté et un grand plaisir (c’est pas moi qui le dit, c’est la plaquette !!). 

  

Spectacle de clown au Triangle

 

 

Nous nous retrouvons donc une bonne cinquantaine de personnes dans la salle Archipel du Triangle. Un buffet (boissons, friandises) est installé en libre service ce qui amène un petit coté « détendu » ou « en famille » pas désagréable. D’ailleurs, cela se sent : Quelques parents et amis sont venus nombreux  soutenir les élèves inscrits à cet atelier. Les clins d’œils et sourires complices ne trichent pas. 

 Spectacle de clown au Triangle

 

Dès le début, nous sommes avertis par Michaël Egard, le chef d’orchestre de cet atelier. Ce que nous allons voir n’est pas un vrai spectacle de Clown. Non, la finalité de l’Atelier n’étant pas là pour « créer »  mais plus pour donner des outils aux élèves. Ainsi, cette présentation permet justement aux artistes de se confronter peut être pour la première fois aux réactions d’un véritable public, à se jauger, à s’auto-évaluer et à tester quelques astuces apprises au cours de l’année. A l’inverse, cet exercice permet au public de visualiser les efforts et le travail trop souvent oublié par le spectateur lors d’un numéro de clown.

 

Spectacle de clown au Triangle

 

20h40 :  la séance débute par une « prise d’énergie » : comme un échauffement pour un sportif, les clowns – j’en ai compté une dizaine – appréhendent la scène en faisant des tours de pistes. Au fur et à mesure, les clowns  commencent à lâcher prise. Des cris, des sons plus poussés et affirmés, des gestes plus amples démontrent le passage de l’homme vers le personnage (du moins je l’interprète comme cela).

Chaque clown est maquillé, déguisé, et chacun se démarque avec une personnalité individuelle.

 

Spectacle de clown au Triangle

 

 

Puis vient ce que l’on appelle un exercice en choeur : 3 artistes proposent en même temps  une chorégraphie sur une musique. La symbiose doit s’effectuer entre les trois artistes pour proposer un numéro d’impro au public.  Le professeur s’impose (parfois rudement) en leur donnant des conseils, parfois pour les remettre dans un rythme scénique, pour les orienter ou bien les encourager à se lâcher ou à recevoir les rires du public (cela n’est pas si simple finalement de recevoir!)

 

 

 

Au final, chaque clown vient individuellement exposer son numéro. Parfois, certains ont du mal à trouver leurs marques, et de temps en temps cela est un peu maladroit (sans doute à cause du trac) mais le plus souvent, ils nous surprennent et leurs numéros fonctionnent : la salle rit de bon cœur, une interconnexion établie entre l’artiste et le public : pari gagné ! 

 

 

Spectacle de clown au Triangle

 

22h : je n’ai pas pu tout voir, un concert de folk punk au Ty Anna m’oblige à les quitter précipitamment. Dommage : j’aurais bien aimé discuter avec eux autour d’un verre. On se retrouvera l’année prochaine, la petite troupe semble être disposée à re-signer pour une nouvelle année d’atelier.

 

 

 

Politistution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<< Retour à la page précèdente

<< Retour à l'accueil : Toutes les sorties à Rennes